La Choletaise Horticulture

Zoom sur la permaculture

Il est de plus en plus fréquent aujourd’hui d’entendre parler de « permaculture« , parfois utilisé à bon escient et souvent confondu avec un espèce de système écolo-bobo-New-Age pas très clair… Alors qu’en est-il exactement ?

La permaculture qu’est-ce que c’est ?

Fondé dans les années 70 par deux australiens (David Holmgren et Bill Mollison) la permaculture est une démarche de conception éthique visant à construire des habitats humains durables en imitant le fonctionnement de la nature.

L’éthique de la permaculture peut être résumée ainsi :

-Prendre soin de la nature (les sols, les forêts, l’eau et l’air)

-Prendre soin de l’humain (soi-même, la communauté et les générations futures)

-Créer l’abondance et redistribuer les surplus

La permaculture s’applique donc dans des domaines variés comme l’habitat, l’économie et bien sur l’agriculture

La permaculture appliquée au jardin.

Le jardin reste la façon la plus accessible de s’initier à la permaculture puisqu’on va ainsi produire ses propres fruits et légumes permettant une autonomie à ce niveau. Plusieurs principes sont applicable facilement :

-Prendre soin du sol

Un sol sain regorge de vie et permet aux cultures d’y pousser facilement. Eviter de le laisser ‘nu’, un paillage varié (paille, foin, tonte de gazon, feuilles mortes) permettras de le nourrir, de le protéger des UV et des intempéries qui le lessive.

C’est le aussi le  moment d’investir dans une ‘grelinette’ ou ‘biogriffe’ ! une super alliée qui aéreras votre sol sans le déstructurer.

Eviter la ‘monoculture’

Dans la nature la ‘monoculture’ n’existe pas … les plantes poussent en compagnie d’autres plantes, elle s’entraide et se protège ainsi des ravageurs qui repèrent moins facilement la plante convoitée ! Reproduisez se principe dans votre jardin en y associant les légumes et les fleurs entre eux.

-Favoriser la biodiversité

Au jardin tout est question d’équilibre … favorisez une grande diversité de plantes, d’insectes et d’animaux en implantant des fleurs, des abris (pour oiseaux, hérissons …) et des points d’eau.

Les ravageurs seront présent mais leurs prédateurs aussi (ex : les pucerons et les coccinelles), le tout permettras au jardin de ‘s’autogérer’.

Bannir les produits chimiques

L’utilisation de ces produits provoque toujours un déséquilibre et à forcement une incidence sur la faune de votre jardin.

L’utilisation de purin (prêle, ortie, consoude) fortifieras vos plants, hors une plante en bonne santé est moins sensible aux maladies ! Apprenez aussi à tolérez la présence de quelques ‘mauvaises herbes’ et insectes … ils sont gages d’équilibre !

Optimiser les cultures en pratiquant des rotations

Chaque parasite a ses hôtes préférés. Qu’ils soient champignons, bactéries ou virus, ces organismes campent dans le sol jusqu’à l’année suivante. S’ils retrouvent la plante attendue, ils vont de nouveau proliférer d’année en année.

La rotation des cultures est un moyen de limiter ces indésirables.

De plus, cultiver le même légume au même endroit peut causer un appauvrissement du sol. Il faut donc éviter de faire se succéder des plantes qui ont les mêmes besoins et le même système racinaire.

Alors prêt à expérimenter la permaculture dans votre jardin ?

 

Source : https://jardinage.lemonde.fr/dossier-630-permaculture-jardin-potager.html
Publié par Julie Guitton le 18 janvier 2021 dans Non classé